Illustres personnages

 

 

Personnages  
ayant vécus, nés ou morts à Monthureux sur Saône

 

  • BOITEUX Jules (St Ouen les Parey, 4 août 1877- Nancy, 18 octobre 1957)

 Issu d'une famille de sculpteurs, fils de Pierre Jules Boiteux et de Marie Lorange, Jules Boiteux arrive à Nancy pour travailler dans les ateliers de Majorelle où il se spécialise dans la sculpture sur bois. Il passe ensuite chez Gallé.
Dans le style art nouveau dit de "l'Ecole de Nancy", il exécute un grand nombre de travaux dont les façades des magasins aujourd'hui disparues. Deux témoins de son art sont encore conservés à Nancy : la vitrine de la boulangerie Wursthom rue des Dominicains et le plafond de la brasserie de l'Excelsior.


photos de Christian Thiébaut

Jules Boiteux est ensuite engagé comme chef de l'atelier créé par Cayette et se spécialise dans le mobilier religieux. Il est le restaurateur de la Pieta de l'église de Senonges.
Rappelons qu'il a longtemps habité à Monthureux sur Saône (avec sa fille Boiteux Simone) où sa maison existe toujours,  rue du gros tilleul . Il est enterré à Monthureux.

 
Jules Boiteux

Voici quelques réalisations annexes de son oeuvre principale, prêtées par un particulier de Monthureux

cliquez sur les photos si vous voulez agrandir les clichés.

cliquez ici pour lire l'article paru dans l'Est Républicain le 22/10/1957
     

 


  • GRANGé  Jean Joseph

    La biographie de Jean Joseph Grangé présentée ci-dessous a été écrite par Marie Françoise et Jean François  Michel dans "La Revue Lorraine Populaire" de février 1986.


cliquez sur les documents pour les visualiser


  • Levy Charles  (1805-1872)

Né à Monthureux-sur-Saône et mort à Bains-les-Bains, dépose un brevet pour une machine à clou dont l'usage améliora la production. Une rue de Bains-les-Bains porte son nom.


Sont inhumés dans le cimetière de Monthureux pour y avoir terminé leurs jours :

  • Jacob Maurice

né le 2 décembre 1860 à Paris et décédé à Monthureux en 1932. Il vécut à Villenauxe-la-Grande (Aube), fut notaire jusqu'en 1913 puis se maria et, tout en poursuivant une activité de journaliste à Paris, il devint rédacteur en chef de la revue du Monde Illustré. Il habita rue du Château et s'éteignit auprès de son épouse née Brouland, modiste, qui lui survécut jusqu'en 1935.


  • Colonel Marie, fils adoptif du couple précité. 

Né dans le Calvados le 11 novembre 1895, il devint en 1910 (à 15 ans) pilote d'aviation. Ses actes de bravoure pendant la grande guerre lui valut la médaille militaire et la croix de guerre, de capitaine il devint colonel et le titre d'officier de la légion d'honneur lui fut accordé. On retrouve une photographie de lui dans la revue l'Illustration du 20 aout 1910 en compagnie de Leblanc le triomphateur du circuit de l'Est sur avion Blériot. Décédé le 19 avril 1962, il repose aux cotés de ses "parents adoptifs" le couple Jacob précédemment cité.


la tombe du colonel Marie à Monthureux sur Saône

sources Wikipedia


  • GODARD Charles

Né à Monthureux-sur-Saône (Vosges), 26 décembre 1827.  Ancien élève de l'école des Beaux-Arts.Travaille à l'agence des travaux diocésains de Langres et est connu de Viollet-le-Duc. Il est nommé inspecteur des édifices diocésains  de Langres le 24 janvier 1857 aux appointements de 1 000 fr. succédant à Barbier, démissionnaire.
Membre du conseil des bâtiments civils de la Haute-Marne, officier d'académie le 22 janvier 1898, il décède le 18 octobre 1899. Il a construit neuf églises en Haute-Marne, deux églises en Haute-Saône, la chapelle des dominicains et la maison des dames de St Maur  à Langres, des écoles, des fontaines et a dirigé divers chantiers de restauration.

    

 

 

 

 

 

 

 


retour à l'accueil